mardi 13 octobre 2015

Ouf ! Pas de transfert de nos données aux USA. Nous échappons au Patriot Act.

Mardi 6 octobre 2015, la Cour de justice de l’Union européenne a rendu une décision qui impacte directement les fournisseurs de service Cloud : elle a invalidé l’accord Safe Harbor (Sphère de Sécurité) qui autorisait les entreprises américaines à transférer aux Etats-Unis les données de leurs clients européens.
Cette décision envoie un signal fort aux citoyens européens et confirme que les Etats-Unis n’assurent pas « un niveau de protection adéquat des données à caractère personnel ».
Pour Stanislas de Rémur, PDG du groupe Oodrive, « Cette décision nous conforte dans notre démarche. Depuis de nombreuses années, Oodrive met tout en œuvre pour protéger les données de ses clients et veille à les héberger dans le respect de la réglementation de chaque Etat. Nous sommes aussi très impliqués à l’échelle européenne pour développer la transparence entre clients et prestataires de Cloud, notamment au sein de l’association Cloud Confidence. »
Enregistrer un commentaire
Ce blog a été créé pour partager une vision de l'informatique de demain et des enjeux économiques et sociologiques de l'accès universel à l'information.
"Le pouvoir au peuple", cette utopie révolutionnaire mise à mal par l'effondrement des systèmes collectivistes et par les limites aperçues aujourd'hui au sein même des régimes dits modernes, Etats-Unis en tête, reprend un peu de couleurs grâce à Internet.
Churchill a encore raison, la démocratie est le pire des systèmes mais on n'a pas trouvé mieux... Le modèle Internet, poussé à son extrème, est le seul capable aujourd'hui de lui donner tort.
Voyons donc comment cela pourrait se passer dans les années à venir...